Disco
FêtesBaptême
| Plus

{/g:plusone}

Préparer et célébrer un baptême

Dans le respect de la tradition
Avec l’arrivée des beaux jours revient l’époque préférée des français pour faire baptiser leurs enfants. Voici quelques conseils pour bien préparer la cérémonie et faire de cette belle journée d’importance un moment de détente et... non d’angoisse !

Quelques semaines de préparation

Ça y est, le parrain et la marraine sont choisis et la décision du baptême devenue irrévocable. Si vous avez déjà une date concernant la cérémonie, il peut être judicieux de se rendre rapidement au presbytère ou à l’accueil de l’église de votre paroisse. En effet, le délai pour un baptême est en général assez court (puisqu’il est bien sûr possible de baptiser u n tout nouveau-né) mais, en cette période surchargée du printemps et du début de l‘été, mieux vaut ne pas trop tarder. Comme il y a peu de week-ends avant l’été, il n’est pas rare de voir des agendas saturés, notamment dans les grandes villes. Sachez aussi que la plupart des paroisses ne regroupent guère plus de trois ou quatre enfants par cérémonie.


calice
calice  
Une fois « inscrit », une période de préparation et de réflexion vous attend. Religieusement, le choix de baptiser son enfant est un acte capital. En général, vous êtes conviés à deux ou trois réunions, souvent en présence d’autres couples susceptibles de faire baptiser leur enfant en même temps que le vôtre. Ces réunions sont conviviales et se font dans la bonne humeur. Si elles permettent d’échanger des idées sur la foi, ou d’autres thèmes d’ailleurs, elle facilitent aussi les rencontres. Qui sait ? Vos enfants iront peut-être ensemble à l’école.



Paré pour le Jour J ?

calice
calice  
Pour son entrée dans le Monde des Croyants, l’enfant devra être vêtu et coiffé de blanc, symbole de pureté et de vie nouvelle du Christ ressuscité. La robe (et non l’aube) de baptême reste évidemment un grand classique, à condition que l’enfant soit vraiment petit. Pour ceux qui ne possèdent pas de robe familiale, sachez qu’il est facile de trouver des modèles dans les boutiques pour enfants et même par correspondance. La plupart des catalogues proposent une sélection « spéciale cérémonie ».


Côté pratique, veillez à ce que votre enfant porte un lainage sous sa robe. Comme les célébrations ont souvent lieu après la messe et donc à l’heure du repas, prévoyez aussi de faire manger votre « chérubin » avant ou apportez sur place un biberon (il en existe des jetables et stérilisés) dans une bouteille isotherme. S’il est plus âgé, amenez dans votre sac une collation qui soit aussi non salissante. Refusez tout gâteau au chocolat et autres substances collantes, fondantes et colorées ! Un paquet de lingettes ou de mouchoirs en papier resteront toujours à portée de main dans le sac...


Le déroulement de la célébration

Si l’enfant est très jeune, les parents s’exprimeront en son nom. Le prêtre accueillera près de lui, et dans l’ordre, l’enfant, ses parents suivis de ses parrain et marraine. Il demandera ensuite aux parents le prénom du futur baptisé et les raisons pour lesquelles ce premier sacrement est demandé. Le prêtre, la marraine et le parrain feront un signe de croix sur le front de l’enfant et la célébration pourra commencer. Le chant est bien sûr présent tout au long de la cérémonie. Les textes sont choisis parmi une sélection qui a été soumise aux parents lors des réunions et répartis entre les familles pendant la préparation.

 
Vient ensuite le moment de la Parole de Dieu, où le prêtre va lire le texte que les parents ont choisi. Un membre de l’assistance peut aussi le lire. Ensuite, l’assemblée prie, le prêtre pose la main sur la tête de l’enfant ou lui fait une onction avec de l’huile sainte sur la poitrine.

 

Le baptême, à proprement parler, vient ensuite, lorsque l’assemblée se dirige vers les fonds baptismaux ou décide de rejoindre le prêtre vers le bénitier placé devant l’autel. Les enfants, ou ceux qui le souhaitent, peuvent se placer autour. L’eau est ensuite bénite. Parents, parrain et marraine récitent alors la prière du renoncement au mal, avant que le prêtre ne plonge l’enfant dans l’eau ou lui en verse sur le front. Il appose ensuite le saint chrême, une huile parfumée et bénite. La tradition veut que la marraine remette le bonnet blanc sur la tête de l’enfant. Le prêtre donne alors au père (ou au parrain) un cierge allumé sur le cierge pascal, situé devant l’autel. Une fois l’enfant baptisé, l’assistance récite le Notre Père (il est aussi courant que l‘on prie Marie) et le prêtre béni l’assistance.
Les parents, le parrain et la marraine sont enfin invités à signer avec le prêtre les registres officiels et le livret de famille catholique. À la sortie, n’oubliez pas la traditionnelle photo de famille !


APEI-Actualités
Festiclic - Festimariage - 81 Rue Denis Papin 62800 LIEVIN - Tel : 03 66 72 13 72
Mentions légales |  Contact |  Plan du site | Festiclic © Tous droits réservés
Salons du Mariage Pas de Calais
Festisalons
Siam Expo - Location de Stands
Contactez Festimariage | SALON du MARIAGE HENIN BEAUMONT | SALON du MARIAGE CHOCQUES | SALON du MARIAGE ETAPLES | Contactez Festimariage | La Meteo du jour de votre Mariage | Inscription newsletter | Conditions générales d'utilisation | Mentions légales | Professionnels du mariage : inscrivez-vous !!! | Futurs mariés : inscrivez vous !!! | Horoscope | Humour, Blagues et Citations sur le mari | Liens Partenaires Mariage | Liens Annuaires Mariage | Le Labyrinthe du Touquet | Sondages | Les Liens de Festimariage | Tableau offres | Reussir Votre Mariage | festipasscolonieclic | Mariage & Google |